Analyse de défaillance : une démarche de progres

L’analyse de défaillance est un processus méthodique permettant un diagnostic efficace des causes des différents modes de défaillance: rupture, usure, corrosion. La connaissance des origines des avaries facilite la mise en œuvre d’actions correctives et préventives afin qu’elles ne se reproduisent pas.

Pour l’industriel, fabricant ou utilisateur, une défaillance a souvent de lourdes conséquences :
– arrêt de production et pertes d’exploitation,
– litiges commerciaux et baisse d’image de marque,
– accidents humains,
… donc des conséquences financières!

Les experts Cetim et de ses centres associés : Cetim-Cermat, Cetim-Certec, Cetim-Ctdec, et partenaires : LRCCP(Laboratoire de Recherches et de Contrôle du Caoutchouc et des plastiques)ont avant tout un rôle de conseil !

Sollicitez les, ils vous accompagneront dans votre démarche !

Publicités

Cas Concrets – Quatre cas de ruptures brutales

Avatar Cas ConcretsLe Cetim publie quatre nouvelles fiches de Cas concrets d’analyses de défaillances survenues en service : un lot de vis classe 10.9, un pignon de chaîne, une lame de scie à bois et un poinçon de frappe. Ces quatre fiches d’analyse de défaillance avaient été publiées entre 1984 et 1986 dans la revue Cetim-information.

Des dizaines de milliers de cas ont été traités ces quarante dernières années par le Cetim. Cette expérience fait du Centre une référence dans le domaine à même d’intervenir dans tous les secteurs d’activités. Avec aujourd’hui ses centres associés et partenaires, l’Institut technologique Cetim met un ensemble de compétences et de moyens au service des industriels et experts pour analyser, comprendre et proposer des solutions permettant d’éviter la reproduction de ces défaillances.

Les différentes expertises de cette série « Cas concrets » sont issues d’articles publiés dans la revue Cetim Informations dans les années 74 à 90. Bien que ces fiches traitant de cas concrets soient anciennes, leur contenu est toujours d’actualité…

Pour consulter ces fiches cliquez ici.

Failure analysis of axle shaft of a fork lift

Un nouveau cas concret d’analyse de défaillance publié dans « Case studies in Engineering Failure Analysis » sur Science Direct.com.

An axle shaft of fork lift failed at operation within 296 hours of service. The shaft transmits torque from discrepancy to wheel through planetary gear arrangement. A section of fractured axle shaft made of induction-hardened steel was analyzed to determine the root cause of the failure.  The analysis suggests that the fracture initiated from the martensitic case as brittle mode due to improper heat treatment process (high hardness). Moreover the inclusions along the hot working direction i.e. in the longitudinal axis made the component more susceptible to failure.

Lire l’article

Vous rencontrez un problème similaire ? Prenez contact avec les experts du Cetim et profitez de leur savoir-faire et de leur expérience de près de 40 ans dans le domaine de l’analyse des défaillances.

Contact

Résistance à l’arrachement des vis de fixation de la colonne vertébrale humaine

Un article publié dans « Journal of Biomechanics » traite d’une enquête sur la résistance à l’arrachement des vis de fixation de la colonne vertébrale humaine. Cet article vient en complément d’un article traitant de ruptures de vis pédiculaires que nous avons posté en mai dernier.

Le labo de biomécanique du Cetim peut lui aussi vous apporter son expertise dans le domaine.

Voir aussi sur le sujet un article paru dans « Journal of Orthopaedic Research« , 2005.

Failure of Metals I – Brittle and Ductile Fracture

mixteA ne pas manquer de lire sur researchgate.net, trois publications intégrales et récentes sur « La ruptures des métaux » rédigées par André Pineau, A.A. Benzerga et Thomas Pardoen.

La première concerne la rupture ductile et fragile. Il s’agit d’une vue d’ensemble des phénomènes de ruptures sous chargement monotone dans un contexte d’approche globale.

« This is the first of three overviews on failure of metalsHere, brittle and ductile failure under monotonic loadings are addressed  within the context of the local approach to fracture.In this approach, focus is on linking microstructure, physical mechanisms and overall fracture properties….. »

Accéder au texte intégral

Quand le BEA s’appuie sur les compétences du Cetim

2016-03-10_08h41_34Erreur humaine ou défaillance technique ? Suite à un accident d’hélicoptère, le Bureau d’enquêtes et d’analyses (BEA) a fait appel à l’expertise du Cetim dans les matériaux composites. Sa mission : étudier les débris de la poutre de queue de l’appareil, afin de déterminer les causes exactes du sinistre. Découvrez en image cette enquête de haut vol sur notre site.

Pour en savoir plus, retrouvez les experts du Cetim sur le salon JEC World Composite Show & Conferences, du 8 au 10 Mars 2016 à Paris Nord Villepinte, Espace régional Pays de la Loire, stand 6P57. Vous pouvez également consulter le site du Cetim, rubrique « Agenda ».

Une solution rapide et sûre de contrôle des caténaires

Un exemple d’intervention des experts CND du Cetim pour soutenir la SNCF dans le développement de solutions innovante.

Pour éviter tout risque d’interruption du trafic TGV, la SNCF développe une solution rapide et sûre de contrôle des caténaires. Le prototype réalisé intègre un capteur à ultrasons dans un équipement se déplaçant à 5 km/h le long de la caténaire.

L’imagerie ultrasonore de la caténaire pendant le déplacement est une solution innovante de CND sur produit long. La visualisation 3D des défauts sur scanneur rayon X du Cetim a permis de valider les détections ultrasonores de défauts réels.

Pour en savoir plus, cliquez ici.

Un cours sur la Mécanique de la rupture

La mécanique de la rupture a été introduite par Griffith vers 1920. L’objectif de la mécanique de la rupture est de caractériser le comportement à la fissuration des structures à l’aide de paramètres quantifiables au sens de l’ingénieur, notamment le champ de contraintes, la taille de la fissure et la résistance à la fissuration du matériau.

J’ai trouvé ce cours de l’Ecole des Mines de Douai mis en ligne en octobre 2010, il vous montrera que la  compréhension des phénomènes physiques à la base des endommagements et de la rupture est fondamentale pour choisir les méthodes appropriées d’analyses de défaillances ou de dimensionnement de pièces mécaniques.

 

Rupture d’un tuyau d’égout sous pression en PVC

Le document décrit l’analyse de défaillance d’un tuyau d’égout en polychlorure de vinyle non plastifié (PVC-U) de diamètre nominal 200 mm, classe de pression 12, qui s’est rompu prématurément après 34 ans de service. L’étude devait permettre de savoir si la défaillance était due à un défaut de fabrication ou bien à une dégradation des propriétés du PVC sous l’effet de l’environnement agressif.

Lire l’article.