Des suspentes de pont bien ajustées

Un exemple d’intervention des experts du Cetim pour prévenir les défaillances en service

Le nouveau pont qui traverse la Maine à Angers est doté d’une travée principale suspendue à un arc métallique par le biais de 42 suspentes rayonnantes. Le système d’acquisition des tensions dans ces suspentes a permis d’ajuster finement leur répartition et d’assurer ainsi la stabilité de l’ouvrage.

L’entreprise Baudin Chateauneuf fait appel au Cetim pour instrumenter les suspentes dans un temps particulièrement court, une quinzaine de jours.

Pour en savoir plus, téléchargez l’article.

Publicités

UN CONTRÔLE NON DESTRUCTIF AU COEUR DES ÉOLIENNES

Senvion a développé, avec le Cetim, un dispositif de contrôle non destructif capable de vérifier la qualité des arbres de transmission des machines sans les démonter. Lire l’article...

 

 

 

DÉTECTER LES BRÛLURES PAR LE BRUIT

Les contraintes environnementales ont poussé Lufkin France à changer de méthode de détection des brûlures de rectification des pignons d’engrenage. L’entreprise s’est alors appuyée sur les experts du contrôle non destructif du Cetim afin de se former et de définir une procédure de test. L’attaque Nital a ainsi été avantageusement remplacée par la mesure du bruit Barkhausen, une méthode de contrôle non destructif….Lire l’article.

UNE COMPLÉMENTARITÉ ENTRE ESSAIS ET CERTIFICATION

Organisme de certification spécialisé dans le domaine maritime, Lloyd’s Register intervient dans la validation des pièces et matériaux utilisés sur les navires. Lors de ces vérifications, il s’appuie sur les experts du Cetim pour conduire les essais. …..Lire l’article

Se former aux contrôles non destructifs

Douze collaborateurs de Cryostar ont acquis les connaissances de base en matière de contrôles non destructifs. Pour cela Cryostar s’est adressé au Cetim-Cermat de Mulhouse, centre associé au Cetim. Ils sont aujourd’hui capables de choisir le contrôle adapté à la pièce et au défaut à détecter. Ils savent aussi… dialoguer avec un expert. telecharger le doc

Senvion, Contrôle au cœur des éoliennes

10 novembre 2015, l’arbre de transmission d’une éolienne du champ de Ménil-la-Horgne, 12dans la Meuse, casse en pleine nuit. Le rotor et les trois pales s’écrasent au pied du mât. Pour WPD Windmanager et Senvion, l’exploitant et le constructeur des machines, deux priorités s’imposent : comprendre ce qui s’est passé et s’assurer que ce type d’avarie ne se reproduira pas sur les 6 autres éoliennes du champ… et potentiellement sur près de 400 installées partout dans le monde ! Confiée au Cetim, une analyse de défaillance du composant brisé ne tarde pas à dévoiler la cause du sinistre : des inclusions de résidus du moule réfractaire utilisé pour sa fabrication ont entraîné une fragilité au cœur de l’arbre. Senvion et le Cetim se lancent alors dans le codéveloppement d’une méthode de contrôle permettant de détecter et de dimensionner ce type de défaut dans les arbres des autres machines. Avec une difficulté majeure : pas question de démonter, les mesures doivent être réalisées in situ, à 85 mètres au-dessus du sol. Défi relevé ! Ensemble, ils mettent au point un contrôle par ultrasons multiéléments qui délivre des « vues 3D » de chaque arbre. Ce travail d’imagerie ultrasonore permet ensuite d’évaluer la nocivité d’un éventuel défaut et de décider de la poursuite de l’exploitation, du remplacement de la pièce ou du suivi de la machine. À Ménil-la-Horgne, les contrôles réalisés ont permis d’autoriser la reprise de l’activité du champ en octobre 2016, moyennant un suivi régulier de certaines machines. Optimisé et automatisé, le système développé est actuellement utilisé pour le contrôle systématique de parcs installés en France, en Belgique, en Allemagne, en Italie, en Hongrie, et bientôt, peut-être, dans d’autres pays du monde.

Source : Cetim, Cetim Rapport annuel 2016, page 43

Etude collective sur le « contrôle non destructif de soudures en polyéthylène »

logo2

Appel à Manifestation d’Intérêt.

Dans le cadre de la réalisation d’une étude sur le contrôle non destructif (CND) des équipements fluidiques (robinets, vannes, etc.), et en vue d’accroître la synergie avec les industriels au plus près de leurs préoccupations, le Cetim appelle ceux-ci à se manifester. L’occasion de participer non seulement à une action impliquant plusieurs entreprises, permettant ainsi les échanges, mais également de pouvoir disposer des résultats au fur et à mesure de l’avancement des travaux.

Pour en savoir plus

Évaluer l’intégrité et la réparabilité

Stir_Img_DetailReference

La Société tunisienne des industries du raffinage (Stir) possède, entre autres, une sphère de stockage de 4000 m3 qui a présenté des défauts diamétralement opposés au niveau d’une soudure circonférentielle basse. La Stir a souhaité évaluer l’intégrité et la réparabilité de l’équipement et se prononcer sur sa requalification périodique. Le Cetim est intervenu à la demande du Centre technique des industries mécaniques et électriques de Tunisie (Cetime) afin d’effectuer un diagnostic global sur trois sphères de gaz. Un partenariat exemplaire !

Pour en savoir plus, lire le document.

Les compétences du Cetim s’expriment à travers sa capacité à maîtriser l’ensemble des technologies mécaniques. Les cas qui sont présentées ici exposent des exemples de réalisations menées pour ses clients tant à titre collectif qu’à titre individuel. Elles témoignent de la capacité du Cetim à proposer une offre globale et personnalisée de prestations autant pour les grands donneurs d’ordre que pour les petites entreprises.

L’émission acoustique pour vérifier l’étanchéité

Entrepose-Contracting_Img_DetailReferencePour s’assurer de l’étanchéité des réservoirs de GNL du terminal méthanier de Dunkerque, la société Entrepose Contracting a choisi de procéder à un contrôle par émission acoustique

 

 La méthode de contrôle par émission acoustique mise en œuvre par le Cetim a permis de  répondre à aux interrogations d’Entrepose Contracting dans un délai extrêmement court. Les tests ont été exécutés sur trois jours dans des conditions d’accès et climatiques difficiles.  Soixante capteurs piézoélectriques positionnés tous les 5 m sur la périphérie du liner ont permis de localiser une zone problématique de faible dimension à la jonction d’un piquage d’une tubulure et du liner. À l’issue de l’investigation, la source du phénomène de bullage a été identifiée.

Lire l’article

 

Source : Entrepose Contracting – Cetim – Centre technique des industries mécaniques

Vibration measurement for damage detection of truss bridges

Microsoft Word - Figure_1.docxA new case study published in « Case Studies in Engineering Failure Analysis » of ooctober 2015

This paper proposes a simple technique to locate the damage region of railway truss bridges based on measured modal parameters. The technique is discussed with a case study of a railway bridge.

Source : Vibration measurement-based simple technique for damage detection of truss bridges: A case study