Des suspentes de pont bien ajustées

Un exemple d’intervention des experts du Cetim pour prévenir les défaillances en service

Le nouveau pont qui traverse la Maine à Angers est doté d’une travée principale suspendue à un arc métallique par le biais de 42 suspentes rayonnantes. Le système d’acquisition des tensions dans ces suspentes a permis d’ajuster finement leur répartition et d’assurer ainsi la stabilité de l’ouvrage.

L’entreprise Baudin Chateauneuf fait appel au Cetim pour instrumenter les suspentes dans un temps particulièrement court, une quinzaine de jours.

Pour en savoir plus, téléchargez l’article.

Publicités

Analyse de défaillance de ponts transportables en fibre de carbone renforcée polymère

Titre original de l’article : Failure Analysis of Carbon Fiber Reinforced Polymer (CFRP) Bridge Using Composite Material Failure Theories.

Ce type de pont est très utile en cas de catastrophe naturelle. Dans cet article il est fait état de l’étude théorique d’un pont construit en sandwich CFRP (Carbon Fiber Reinforced Polymer) et de nid d’abeille d’aluminium utilisés respectivement comme peau et noyau. L’utilisation de ces matériaux devrait permettre de réduire considérablement le poids sans diminuer les performances globales. Des courbes d’effort autorisés ont été générées au cours de l’étude en faisant appel à la théorie de la rupture des matériaux composite et aux modes de défaillance potentiels. Les résultats obtenus montrent que les contraintes sont admissibles dans les gammes d’effort-déformation et que par conséquent un tel pont serait capable de supporter les charges prévues avec un bon facteur de sécurité.