Cetim – Les formations à la pratique des analyses de défaillances

En 2018 pas moins de 10 stages de formation dans la catégorie « Analyse de défaillances » seront dispensés par les experts du Cetim.

Ces formations sont dispensées par des ingénieurs référents en analyse de défaillances, intervenant dans des missions de conseil et d’assistances techniques en entreprises.

La pédagogie allie exposés techniques alternant théorie et études de cas, elle est agrémentée d’échanges et de questionnement avec les stagiaires.

Retrouvez le détail de ces formations en suivant le lien Formations Cetim et en choisissant le « critère technique » : Analyse de défaillances

Publicités

Catalogue formations 2018 : relevez les défis de demain !

Le catalogue formations 2018 du Cetim est disponible. Une offre regroupant 350 formations métiers déclinée en filières, dont une dédiée à l’industrie du futur avec notamment ses nouvelles technologies de fabrication additive, de robotisation ou de contrôle non destructif.

En 2018, le Cetim revoit complètement son offre de formations. Son objectif : coller toujours plus à la réalité des entreprises et aux évolutions technologiques et normatives dans lesquelles le monde industriel est engagé. Ainsi, c’est dans un nouveau format décliné en filières que le catalogue Formations 2018 présente les 350 formations métiers, animées partout en France, permettant aux ingénieurs et techniciens d’approfondir leurs connaissances dans un domaine de la mécanique.

Accéder au catalogue 2018

Se former aux contrôles non destructifs

Douze collaborateurs de Cryostar ont acquis les connaissances de base en matière de contrôles non destructifs. Pour cela Cryostar s’est adressé au Cetim-Cermat de Mulhouse, centre associé au Cetim. Ils sont aujourd’hui capables de choisir le contrôle adapté à la pièce et au défaut à détecter. Ils savent aussi… dialoguer avec un expert. telecharger le doc

Cas Concrets – Des ruptures de fatigue en flexion

Avatar Cas ConcretsLe mode de sollicitation en service influe sur la morphologie des faciès de cassure. Les quatre cas de ruptures par fissuration progressive en fatigue en flexion plane et rotative illustrent ce propos. Ces quatre fiches d’analyse de défaillance avaient été publiées en 1981 et 1982 dans la revue Cetim-information. Des dizaines de milliers de cas ont été traités ces quarante dernières années par le Cetim. Cette expérience fait du Centre une référence dans le domaine à même d’intervenir dans tous les secteurs d’activités. Avec aujourd’hui ses centres associés et partenaires, l’Institut technologique Cetim met un ensemble de compétences et de moyens au service des industriels et experts pour analyser, comprendre et proposer des solutions permettant d’éviter la reproduction de ces défaillances. Les différentes expertises de cette série « Cas concrets » sont issues d’articles publiés dans la revue Cetim Informations dans les années 74 à 90. Bien que ces fiches traitant de cas concrets soient anciennes, leur contenu est toujours d’actualité…

Source : Cas Concrets – Des ruptures de fatigue en flexion – Cetim – Centre technique des industries mécaniques

Analyse de défaillance : une démarche de progres

L’analyse de défaillance est un processus méthodique permettant un diagnostic efficace des causes des différents modes de défaillance: rupture, usure, corrosion. La connaissance des origines des avaries facilite la mise en œuvre d’actions correctives et préventives afin qu’elles ne se reproduisent pas.

Pour l’industriel, fabricant ou utilisateur, une défaillance a souvent de lourdes conséquences :
– arrêt de production et pertes d’exploitation,
– litiges commerciaux et baisse d’image de marque,
– accidents humains,
… donc des conséquences financières!

Les experts Cetim et de ses centres associés : Cetim-Cermat, Cetim-Certec, Cetim-Ctdec, et partenaires : LRCCP(Laboratoire de Recherches et de Contrôle du Caoutchouc et des plastiques)ont avant tout un rôle de conseil !

Sollicitez les, ils vous accompagneront dans votre démarche !

Failure analysis of a diesel generator connecting rod

2016-07-05_16h55_33

An article in progress in « Case Studies in Engineering Failure Analysis », Volume 7 (october 2016).

 

This paper presents the results of a failure analysis investigation conducted in a connecting rod from a diesel engine (18 V, four-stroke) used in the generation of electrical energy. The continuous output of the engine was 10.5 MW, at 600 rpm ; before the failure of the con-rod it accumulated 35836 service hours, working with a load factor of 80%.

Read more

Failure analysis of a half-shaft of a formula SAE racing car

2016-07-05_16h47_58An article in progress in « Case Studies in Engineering Failure Analysis », Volume 7 (october 2016).

The formula SAE is a competition among students worldwide, where they are challenged to design, build and test a small formula-type racing car, following rules and specifications defined by the Society of Automotive Engineers (SAE). In the present analysis, a premature failure of a half-shaft of the transmission system of a racing car occurred after circa 100 km of use. The results show that the alloy steel bar used for the half-shaft did not follow specifications, with a consequent lower strength and resulting in a material with insufficient loading capacity and fatigue resistance. As a consequence, the fracture process was a confluence of torsional fatigue crack propagation and overload ductile fracture through the spline section of the half-shaft.

Read more

Failure analysis of a cracked aluminum 7075 wing internal angle in Airbus A-300

2016-07-05_16h39_20

 

An article in progress in « Case Studies in Engineering Failure Analysis », Volume 7 (october 2016).

 

There are 16 angles in Airbus A300s wing box. On the right side, rear spur, and lower flange area of the center wing box, one of these angles had been cracked with a length of 28 mm. This crack has decreased residual strength of the part under allowed values and resulted to a rupture in the rear spur lower cap. Several reports of the same occurrences in other Airbus A300 air crafts, highlight the importance of finding the causes of this failure.  Finally, it was concluded that corrosion fatigue was the main reason which itself comes from manufacturing, maintenance, metallurgical, and geometric reasons as were discussed in this study.

Read more

Cas Concrets – Des pales et hélices défaillantes

Avatar Cas ConcretsTrois cas d’analyses de défaillances survenues en service : hélices de navires et pale de ventilateur. Ces trois fiches d’analyse de défaillance avaient été publiées en 1984 dans la revue Cetim-information. Des dizaines de milliers de cas ont été traités ces quarante dernières années par le Cetim. Cette expérience fait du Centre une référence dans le domaine à même d’intervenir dans tous les secteurs d’activités. Avec aujourd’hui ses centres associés et partenaires, l’Institut technologique Cetim met un ensemble de compétences et de moyens au service des industriels et experts pour analyser, comprendre et proposer des solutions permettant d’éviter la reproduction de ces défaillances. Les différentes expertises de cette série « Cas concrets » sont issues d’articles publiés dans la revue Cetim Informations dans les années 74 à 90. Bien que ces fiches traitant de cas concrets soient anciennes, leur contenu est toujours d’actualité…

Source : Cas Concrets – Des pales et hélices défaillantes – Cetim – Centre technique des industries mécaniques

Cas Concrets – Des ruptures par fissuration progressive en fatigue

Avatar Cas ConcretsQuatre autres cas d’analyses de défaillances survenues en service : burin de perforateur, axe pivot de roue, ressort hélicoïdal, arbre de commande fraise. Ces quatre fiches d’analyse de défaillance avaient été publiées en 1983 et 1984 dans la revue Cetim-information. Des dizaines de milliers de cas ont été traités ces quarante dernières années par le Cetim. Cette expérience fait du Centre une référence dans le domaine à même d’intervenir dans tous les secteurs d’activités. Avec aujourd’hui ses centres associés et partenaires, l’Institut technologique Cetim met un ensemble de compétences et de moyens au service des industriels et experts pour analyser, comprendre et proposer des solutions permettant d’éviter la reproduction de ces défaillances. Les différentes expertises de cette série « Cas concrets » sont issues d’articles publiés dans la revue Cetim Informations dans les années 74 à 90. Bien que ces fiches traitant de cas concrets soient anciennes, leur contenu est toujours d’actualité…

Source : Cas Concrets – Des ruptures par fissuration progressive en fatigue – Cetim – Centre technique des industries mécaniques