Détériorations des roulements

SNRUn document de SNR-Industry fait la synthèse des détériorations pouvant survenir dans les roulements.

Vous rencontrer ce type de défaillance, n’hésitez pas à contacter les experts du Cetim, ils vous aideront à trouver une solution.

SQR

Publicités

Observing early stage rail axle bearing damage

Railway bearingA paper presented   at the Sixth International Conference of Engineering Failure Analysis on July 2014 in Lisbon – Protugal. This paper brings out the detail of investigation carried out on failing  rail axle bearing.

A novel condition monitoring system has for the first time enabled reliable extraction from service and detailed forensic examination of failing rail axle bearings, before the usual catastrophic destruction of the evidence. Computed Tomography has been used to produce a map of the damage allowing targeted sectioning of subsurface cracking. Traditional metallographic techniques have revealed large white etched layers associated with the subsurface cracking, while observations with a scanning electron microscope have confirmed rolling contact fatigue crack propagation, possibly initiated from pre-existing electrical arcing damage of the raceways.

telecharger le doc

The Rail defects Handbook of the ASA

Rail defects Handbook ASA 1
An interesting publication of the Asset Standards Authority (ASA), an independent unit established within Transport for NSW of Australia.

The occurrence of rail defects has generally increased because of the much longer rail lives obtained through various improvements, which have reduced the rail wear and hence have allowed the defects to develop. The main purpose of this Handbook is to describe some of the more common rail defects, their causes, and the possible ways of controlling their development.telecharger le doc

Engrenages : les vertus du grenaillage

Comment améliorer la résistance à la fatigue des engrenages ?

Un nouvel ouvrage de la collection Performances du Cetim explore les réponses proposées dans la littérature et les soumet à l’épreuve des faits !

 

 

Influence du grenaillage de précontrainte sur la tenue à la pression

Phénomène très courant en mécanique, notamment dans les engrenages, la fatigue de contact a comme mode de défaillance classique le pitting, c’est-à-dire la formation de petits trous en surface dus aux résidus métalliques d’usure, aux interactions entre indentations, aspérités, etc. Le pitting est la source de l’initiation de microfissures qui se propagent et conduisent à l’écaillage de la surface de la pièce.

Ce rapport, issu d’une recherche bibliographique, passe d’abord en revue les principaux facteurs influençant ce mode de défaillance (contraintes résiduelles, état de surface, lubrification, dureté?), puis décrit les effets du grenaillage classique ainsi que des traitements pré- et post-grenaillage sur la tenue à la fatigue de contact. Il apparaît que le grenaillage améliore la résistance à la fatigue de contact, mais cet effet bénéfique est largement contrebalancé par la rugosité induite, facteur important d’initiation des fissures.

Le grenaillage ne sera véritablement efficace que s’il est suivi d’un traitement de polissage (par tonnelage voire par le procédé CASE) qui, en réduisant la rugosité de la pièce, contribuera à améliorer grandement sa durée de vie.

Lire l’article : Influence du grenaillage de précontrainte sur la tenue à la pression.

Mécanismes de fatigue de contact dans les câbles de haubanage du génie civil = Fatigue failure mechanisms in staying cables

Mécanismes de fatigue de contact dans les câbles de haubanage du génie civil = Fatigue failure mechanisms in staying cables


Auteur(s) / Author(s)

Siegert Dominique ; Royer Jean (Directeur de thèse) ;

Affiliation(s) du ou des auteurs / Author(s) Affiliation(s)

Universit de Nantes, Nantes, FRANCE (Université de soutenance)

Résumé / Abstract

Le travail présenté précise l’environnement de fonctionnement des câbles de génie civil utilisés pour le haubanage ou la suspension des ouvrages d’art. Les observations de ruptures en fatigue sur site mettent en évidence les phénomènes de fatigue de contact. Une analyse bibliographique sur les frottements et la mécanique des contacts a permis d’orienter les études expérimentales sur les factures non accessibles par les théories : coefficient de frottement -cinétique d’usure et régimes d’accomodation des petits déplacements relatifs entre fils constitutifs des câbles [collage – glissement partiel – glissement total] et les études théoriques sur le comportement local des contacts. Le fonctionnement mécanique de la structure des câbles soumis à des efforts de traction pure et à des déformations de flexion superposées à une charge permanente de traction est décrit en s’appuyant en partie sur des travaux antérieurs. Cette étude permet de relier les sollicitations globales externes aux comportements et sollicitations locales de contact : forces de contact, amplitude, sens et direction des déplacements relatifs entre fils, contraintes de flexion et forces globale d’entraînement induites par les frottements. La partie expérimentale apporte les valeurs quantitatives propres aux contacts entre fils cylindriques. Elle met en évidence les conditions de fissuration et d’endurance liées au fonctionnement en glissement, glissement partiel ou collage des contacts entre fils. L’analyse des contraintes sous sollicitations de flexion alternée de câble permet ensuite par l’application d’un critère de fatigue tridimensionnel adapté en application des travaux de Miller et Dang Van de justifier le comportement en fatigue des câbles par la définition de critères d’amorçage et le rappel de conditions de propagation propres aux fils tréfilés utilisés dans les câbles de Génie Civil.

Source / Source

Travaux Universitaires – Thèse nouveau doctorat
1997 [Note(s) : [251 p.]] (bibl.: 129 ref.) (Année de soutenance : 1997) (No : 97 NANT 2048)

Langue / Language

Français