Vieillissement accéléré d’un élastomère

Aker Solutions a fait vérifier la longévité des composants en élastomères de ses connexions sous marines Riserlock. Fournisseur des firmes pétrolières
en équipements sous marins entre la tête de puits et la plateforme, le Norvégien
Aker Solutions a développé, avec l’un de ses principaux clients, une nouvelle connexion
de riser (la conduite qui relie la plateforme au fond de la mer) comprenant des pièces en élastomère. Les deux partenaires ont souhaité estimer la durée de vie de ces pièces pour savoir à quel moment les remplacer. Aker Solutions a chargé le Cetim de travailler à la mise au point du protocole et des montages jusqu’à l’analyse en passant par le pilotage de l’étude. Pour proposer une prestation complète, les travaux ont été réalisés en collaboration avec le LRCCP (Laboratoire de Recherches e07t de Contrôle du Caoutchouc et des Plastiques) et l’Institut de la Corrosion de Saint-Étienne.

Lire l’article en cliquant ici

Publicités

Optimisation de la durée de vie des réfractaires utilisés dans les fours de traitements thermiques

A la demande de ses groupes de travail « R&D Fixations » et « Traitements thermiques et dépôts par voie sèche », le Cetim a engagé une étude sur la durée de vie des réfractaires utilisés dans les fours de traitements thermiques. Dans un premier temps, nous avons examiné quatre éléments réfractaires sensibles : les tapis, les soles, les moufles et les chaînes.

Reposant sur une enquête auprès des utilisateurs, notre rapport énonce les principaux mécanismes chimiques et mécaniques d’endommagement des éléments réfractaires qui équipent ces fours.

Afin de rappeler les gestes indispensables pour garantir une durée de vie acceptable, ce rapport présente une liste thématique de « questions?réponses » que tout utilisateur doit considérer pour améliorer la durée de vie des réfractaires de ses fours.

Lire la note de synthèseOptimisation de la durée de vie des réfractaires utilisés dans les fours de traitements thermiques.

À propos de la durée de vie des roulements – Cetim

À propos de la durée de vie des roulements – Cetim.

Dans les roulements actuels, les dégradations qui mènent à la défaillance des roulements ne s’amorcent plus en sous-couche, mais en surface. Le lubrifiant joue donc un rôle plus important encore qu’auparavant dans la durée de vie des roulements.

Cette action vise à déterminer les paramètres prépondérants dans le rôle du lubrifiant, en vue d’une modélisation ultérieure.

Les essais de fatigue de contact ont montré que le mécanisme dominant dans ce type de sollicitation est l’interaction physico-chimique qui se produit entre les surfaces et les additifs présents dans le lubrifiant. À partir d’une température donnée, certains composants des additifs réagissent avec le fer pour former une couche protectrice sur les surfaces de contact.

Ces couches réduisent fortement les coefficients de frottement et les surfaces se trouvent séparées. Il devient alors difficile de distinguer l’effet de paramètres tels que la rugosité des surfaces ou le taux de glissement.