Vieillissement accéléré d’un élastomère

Aker Solutions a fait vérifier la longévité des composants en élastomères de ses connexions sous marines Riserlock. Fournisseur des firmes pétrolières
en équipements sous marins entre la tête de puits et la plateforme, le Norvégien
Aker Solutions a développé, avec l’un de ses principaux clients, une nouvelle connexion
de riser (la conduite qui relie la plateforme au fond de la mer) comprenant des pièces en élastomère. Les deux partenaires ont souhaité estimer la durée de vie de ces pièces pour savoir à quel moment les remplacer. Aker Solutions a chargé le Cetim de travailler à la mise au point du protocole et des montages jusqu’à l’analyse en passant par le pilotage de l’étude. Pour proposer une prestation complète, les travaux ont été réalisés en collaboration avec le LRCCP (Laboratoire de Recherches e07t de Contrôle du Caoutchouc et des Plastiques) et l’Institut de la Corrosion de Saint-Étienne.

Lire l’article en cliquant ici

Publicités

Maîtrise du vieillissement des gazoducs en polyéthylène

L’analyse du comportement des conduites en polyéthylène haute densité HDPE dépend d’un grand nombre de facteurs mal contrôlés, dont il est difficile de modéliser les effets de façon réaliste. En effet, les conditions de pose, les conditions géotechniques locales, les surcharges accidentelles sont dans une certaine mesure aléatoires. Différents états du tube peuvent présenter un danger et se développer, sous certaines conditions en accident ou ruine (notamment les défauts structuraux) de la conduite. Les défauts de service donnent lieu à des problèmes de fonctionnement du réseau.

La relation entre la contrainte et le temps de rupture est schématisée sur la figure 2 qui illustre les trois modes de défaillance prédominants dans un tube en HDPE (ruptures ductile,fragile et due à la fissuration sous contrainte dans un environnement contrôlé : ESC). Au voisinage de la température ambiante, la courbe présente deux domaines de rupture : la première partie, à forte contrainte pour laquelle la durée de vie est très sensible à la contrainte, correspond au domaine ductile. La seconde partie représente le domaine fragile pour lequel la durée de vie est beaucoup moins sensible à la contrainte.

Pour en savoir plus : http://www.imdr.fr/docs/Manifestations/161007/10%20-%20CHATEAUNEUF.pdf