Il remarche ! ?

Immobilisé, ou peu s’en faut, depuis des mois, le pont tournant du canal Saint-Denis a été remis en fonction le 11 septembre. Pour combien de temps ? s’interrogeront les habitants de Bel-Air et Franc-Moisin, ses principaux usagers, qui l’empruntent pour se rendre dans le quartier Stade de France. Conçu par l’agence Lavigne et Chéron (1), l’ouvrage de 53 mètres de long, et 12 de large, a été mis en service au printemps 2003.

Des fragilités préoccupantes. Propriété de Plaine Commune, il est exploité et entretenu par la Société des canaux de la Ville de Paris qui a été confrontée depuis à maintes avaries. Usure prématurée du bogie qui supporte le tablier de 280 tonnes, rupture d’un vérin de levage, roulement mécanique endommagé, défaillance de l’électrovanne qui envoie l’huile sous pression vers les vérins, etc. Une somme de fragilités préoccupantes pour un ouvrage dont les rotations, une dizaine par jour actuellement, devraient s’intensifier avec les chantiers du Grand Paris Express. Plaine Commune et ville de Paris prévoient ainsi de lancer avant la fin de l’année un audit complet permettant d’identifier les points faibles de l’ouvrage, d’y apporter des améliorations, et d’en redéfinir le programme de maintenance…..Lire l’article Lire la suite

Publicités

Cas Concrets – Arbres et axes rompus en fatigue

Avatar Cas ConcretsUne nouvelle publication de quatre cas concrets dans la Mécatech du Cetim : Cas Concrets – Arbres et axes rompus en fatigue.

Il s’agit de cas d’analyses de défaillances survenues en service : un arbre de machine à scier le marbre et un arbre d’entraînement de pompe, un axe de pompe et un axe de vérin. Ce sont quatre cas de défaillance par fissuration progressive en fatigue.