Un partenariat d’expertise en frangibilité

Pour des raisons de sécurité, les clients de Secomoc doivent justifier de la frangibilité de leurs réservoirs d’hydrocarbures. Dans tous les cas où les règles du Codres ne s’appliquent pas, le fournisseur fait systématiquement appel au Cetim.

Le Cetim est l’expert en vérification de la
frangibilité des réservoirs verticaux. Il intervient régulièrement au sein du Codres pour faire avancer les méthodes de conception des réservoirs. Les études menées depuis 25 ans dans le domaine de la frangibilité ont abouti à une démarche très performante de calculs par éléments finis.

Pour en savoir plus, lire l’article

telecharger le doc

Publicités

CEA 400 kg de sodium liquide à 10 m/s

Faire circuler près de 400 kg de sodium liquide dans une boucle de tuyaux en inox à une vitesse de 10 m/s. Un challenge peu commun pour une pompe ! D’autant que son circuit d’essais proprement dit pèse 10 tonnes. Ajoutez à cela, son installation à 3 mètres de hauteur sur une charpente métallique boulonnée. Autre point, le CEA de Cadarache a choisi de mettre en œuvre la force de Laplace : des bobines magnétiques entourant le tube appliquent un courant afin de mettre en mouvement le métal liquide. La pompe fonctionne donc sans pièce en mouvement pour faire circuler à 150 °C le sodium sous une pression de 5 bar dans la boucle. Pour concevoir ce vaste dispositif Pemdyn (Pompe électromagnétique dynamique), les équipes R&D du CEA ont fait appel à la simulation numérique et modélisé l’intégralité de l’équipement…
Prudence oblige : avant de lancer les essais, les experts souhaitent vérifier le comportement vibratoire de la boucle d’essais. Ils s’appuient pour cela sur l’expertise du Cetim en matière de calcul et dans le domaine des essais physiques. En effet, les phénomènes en jeu rendent l’expertise complexe. Il s’agit de modéliser les vibrations en tenant compte des paramètres de température, de pression, les interactions avec la charpente… Il est donc nécessaire de disposer de spécialistes à la fois du calcul, des vibrations, des équipements sous pression, des matériaux, de thermiciens…
Autrement dit une simulation multiphysique ! Le système fonctionnant sans vibrations intempestives, le modèle du CEA a été validé.

Source : Cetim – Rapport d’activité 2016, page 42

L’expertise de vannes de barrage passe les frontières.

2016-04-22_08h28_52Les nombreuses années d’expertises d’ouvrage pour le compte du producteur d’énergie électrique historique en France n’empêchent pas les experts du Cetim d’effectuer ce type de prestation à l’étranger. Exemple au Maroc. Leur mission : le diagnostic de l’état des cinq vannes de crue d’un barrage. L’opération s’est déroulée en deux étapes. D’abord, un contrôleur a passé cinq jours sur place pour réaliser l’ensemble des inspections et mesures nécessaires. Ensuite, l’ensemble de ces données a été exploité pour paramétrer le modèle des vannes de crue, afin de déterminer par simulation si elles supporteraient l’ensemble des sollicitations auxquelles elles peuvent être soumises. A noter, c’est la première fois que Tractebel Engineering, filiale d‘Engie, fait appel au Cetim pour profiter de sa double compétence dans le domaine du contrôle sur site et de la simulation par éléments finis.

Lire l’article