Perforated mechanism of a water line outlet tee pipe

tuyauAn article published in « Case Studies in Engineering Failure Analysis« , Volume 4, October 2015.

A corroded tee pipe belonging to a 10-in new separator water line outlet installed in an offshore oil well drilling rig was investigated. The configuration of the large corroded pit had the shape of an imperfect horse’s hoof with a completely corroded interior and a honeycomb-like cavity. There is a badly corroded pit at the welded seam at the joint connecting the tee pipe and flange. The penetrating puncture hole at the turn of the tee pipe is likely the result of cavitation erosion accompanied by chemical/electrochemical corrosion, and the corrosion on the seam connecting the tee pipe and flange is likely the result of electrochemical corrosion.

Read more

Publicités

Perforation d’une conduite de forage de puits

Encore un article intéressant publié par Sciencedirect.com : Analyse de défaillance d’un joint en tube d’acier perforé par la corrosion dans une conduite de forage de puits.

 

 

Un cas de corrosion-érosion-cavitation sur des tubes de forage offshore. Les tubes en acier appartiennent à un pétrolier offshore ils sont utilisés pour le forage de puits de pipeline. L’analyse de défaillance a révélé que la défaillance de l’oléoduc a eu lieu par l’érosion, la corrosion cavitation, la corrosion érosion et chimiques, toutes ces actions à la fois mécaniques et chimiques se sont combinées pour provoquer la défaillance des tubes.


Analyse de défaillance d’une vanne à tiroir de centrale nucléaire

Présentation d’un cas d’analyse de défaillance d’une vanne à tiroir de centrale nucléaire publié par la revue « Engeneering Failure Analysis ».

Il s’agit de l’étude d’une vanne à tiroir dont le « BeltEye » est défaillant bien avant qu’il est atteint sa durée de vie prévue. Le processus de ruine s’est avéré être de la corrosion-érosion-cavitation. Ce n’est pas la forme en venturi qui en est responsable mais le décalage entre le réducteur et le « Belt Eye » qui a provoqué l’érosion-cavitation. La cavitation a amplifié la corrosion accélérée par l’écoulement (FAC).