Analyse de défaillance d’une vanne à tiroir de centrale nucléaire

Présentation d’un cas d’analyse de défaillance d’une vanne à tiroir de centrale nucléaire publié par la revue « Engeneering Failure Analysis ».

Il s’agit de l’étude d’une vanne à tiroir dont le « BeltEye » est défaillant bien avant qu’il est atteint sa durée de vie prévue. Le processus de ruine s’est avéré être de la corrosion-érosion-cavitation. Ce n’est pas la forme en venturi qui en est responsable mais le décalage entre le réducteur et le « Belt Eye » qui a provoqué l’érosion-cavitation. La cavitation a amplifié la corrosion accélérée par l’écoulement (FAC).

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s