Brûlures de rectification de pignons d’engrenage

Les contraintes environnementales ont poussé Lufkin France à changer de méthode de détection des brûlures de rectification des pignons d’engrenage. L’attaque Nital a ainsi été avantageusement remplacée par la mesure du bruit Barkhausen, une méthode de contrôle non destructif.

L’entreprise s’est alors appuyée sur les experts du contrôle non destructif du Cetim afin de se former et de définir une procédure de tests.

Pour en savoir plus, cliquez ici

.

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s