Etude sur les causes de fissuration d’une bride à joint annulaire

Dans les unités de traitement d’eau à haute pression, l’équipement et la tuyauterie sont fournis avec des brides à joint annulaire pour assurer joints sans fuite. La plupart de ces brides sont faites en acier inoxydable austénitique types 321SS ou 347SS. L’étude rapportée par Sciencedirect.com décrit l’analyse de défaillance de brides fissurées d’un four de chauffe placé devant le réacteur dans l’unité ISOMAX. Le matériau de la bride est un acier 321 SS. L’inspection visuelle, le ressuage, la microscopie optique et des tests EDS (spectroscopie à dispersion d’énergie) ont été utilisés pour cette analyse. Les résultats obtenus montrent que le mécanisme de fissuration trouve son origine dans une corrosion sous tension (SCC) en milieu chloruré. La source de chlorure est de la graisse anti-grippage qui est utilisée pour une étanchéité complète.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s