Atterrissage d’urgence d’un A380 : la piste de la défaillance mécanique privilégiée

img_0315Grosse frayeur pour les 497 passagers du vol AF 066 à destination de Los Angeles, samedi. La plupart d’entre eux ont en effet entendu la détonation qui a entraîné la disparition du capot du réacteur numéro 4 de l’appareil. Ceux qui étaient assis du côté droit de l’avion ont même pu constater, de visu, que le moteur en question était dans un sale état.

Lire l’article de « Libération »

Publicités

Une réflexion au sujet de « Atterrissage d’urgence d’un A380 : la piste de la défaillance mécanique privilégiée »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s