Haro sur la rouille en pleine mer !

Les projets sont nombreux pour surveiller et protéger les infrastructures Offshore. La 26e édition d’Eurocorr, le congrès annuel de la Fédération européenne de la corrosion, en septembre 2016 à Montpellier, est revenue sur plusieurs d’entre eux, à retrouver dans une note de veille du Cetim intitulée : « Eurocorr 2016 – Protection cathodique, corrosion marine ». On y apprend que les moyens utilisés pour lutter contre la rouille sont parfois high-tech. C’est ainsi, avec l’aide d’un sous-marin téléopéré que Total SA en France et South Offshore au Congo posent, à plus de 40 mètres de profondeur, des anodes sacrificielles pour renforcer la protection cathodique de plateformes marines vieilles de plus de 30 ans.

Retrouvez l’intégralité de la note de veille de février 2017 « Eurocorr 2016 – Protection cathodique, corrosion marine », sur le site du Cetim, rubrique « Mécathèque ».

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s