La qualité des prototypes n’attend pas

Delphi-Automotive_Img_DetailReferenceTrier en un temps très court un lot de 5 000 pièces en fonction de leur teneur en austénite résiduelle : c’est le défi que l’entreprise Delphi Automotive a réalisé en utilisant la méthode des courants de Foucault basse fréquence.

 

Le Cetim a étalonné les équipements, défini les critères d’analyse et un mode opératoire simple. En deux jours, deux opérateurs de Delphi ont passé aux cribles les 5 000 pièces prototypes. En fonction du taux d’austénite résiduelle affiché à l’écran, les pièces ont été considérées comme bonnes ou non. Fort de ces résultats, Delphi envisage aujourd’hui d’automatiser ce contrôle instantané pour l’installer sur les sites qui produiront ces pièces.

Pour en savoir plus, lire le document.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s