Mise en place de l’analyse des risques chez les constructeurs de machines papetières et graphiques

La méthode IDAR repose sur une description fonctionnelle de l’équipement et sur une analyse de l’activité de l’opérateur au travers du cycle de vie de cet équipement. Elle permet d’identifier les phénomènes dangereux relatifs à cette activité. Elle s’intéresse ainsi à la globalité de l’équipement (machine, outils, environnement physique et humain, etc.).

Son application demande la mise en place d’un groupe de travail, dit « groupe d’analyse des risques » (GAR) pour assurer une approche pluridisciplinaire.

Afin de montrer l’intérêt de cette démarche dans le secteur des machines à papier, deux actions pilotes ont été conduites en entreprise. Ces actions, dont le but était essentiellement pédagogique a permis d’initier les membres du groupe de travail à la méthode d’analyse des risques IDAR, et de les inciter à s’interroger sur les solutions techniques ou organisationnelles mises en place pour traiter des risques présents sur des machines représentatives : un appareil de mélange dans l’une des entreprises, trois machines à relier dans la seconde.

Lire plusMise en place de l’analyse des risques chez les constructeurs de machines papetières et graphiques.

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s