Un diffractomètre de rayons X pour évaluer in situ les contraintes résiduelles des pièces métalliques

difractometre-x-raybotLe Cetim et la société MRX ont codéveloppé un nouveau diffractomètre de rayons X pour évaluer in situ les contraintes résiduelles des pièces métalliques.

Transformer le traditionnel diffractomètre à rayons X en un équipement simple, compact, portable et automatisé, qui diminue de manière drastique les temps et les coûts des mesures. C’est le défi relevé par le Cetim et la société MRX avec le X-Raybot. Jusqu’à présent, les appareils restaient très lourds, notamment en raison du système de refroidissement à l’eau du tube de rayons X. C’est justement sur ce tube qu’intervient la principale innovation : il est refroidi à l’air. Exit les tuyaux et les contraintes de branchement ainsi que le bruit généré par le refroidissement.

Voir l’article

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s