Ruptures sur le premier étage d’un compresseur axial

ScienceDirect.com rapporte dans un article paru en octobre l’analyse de défaillance de compresseurs axiaux de turbine à gaz dont les les ailettes du premier étage se sont rompues par fissuration en fatigue-corrosion sous l’effet conjugué d’une corrosion par des chlorures et de l’hydrogène sulfuré (H2S).

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s