Vieillissement hygrothermique d’un assemblage acier galvanisé/adhésif époxy

Le sujet fait l’objet d’une thèse de doctorat Paris Tech présentée et soutenue en novembre 2011 par Julie Bertho. J’ai trouvé cette thèse intéressante car elle permet d’appréhender certains phénomènes de vieillissement d’assemblage collés et propose des solutions.

Pendant le vieillissement hygrothermique d’assemblages collés pour l’industrie automobile, plusieurs phénomènes se superposent, avec différentes cinétiques : dégradation de l’adhésif, tenue de l’interphase polymère/métal et son hydrolyse, corrosion du substrat. Tous ces phénomènes intervenant au cours du vieillissement hygrothermique d’un assemblage acier galvanisé/adhésif époxy-dicyandiamide, sont d’origine physico-chimique.

Cette étude met en évidence que la chute des propriétés mécaniques (contraintes à rupture et au seuil, déplacement à rupture, énergie d’adhérence apparente) est directement liée à l’évolution chimique de l’adhésif et à long terme, à la corrosion du substrat. L’évolution chimique de l’adhésif a pour origine majeure l’hydrolyse de liaisons imines du réseau polymère, facilitée par la plastification de l’adhésif.

Au Cetim une équipe d’experts en collage connait bien tous ces problèmes de pertes de propriétés des liaisons collées. N’hésitez pas à les contacter.

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s